AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)

Aller en bas 
AuteurMessage
Adonis Anderson

avatar

◆ Date d'inscription : 26/10/2011
◆ Logement : Dans une maison rouge et or ~
◆ Job : Aller en cours, c'est déjà bien.
Réputation : 1
Age : 24

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette:
Relations Ship :

MessageSujet: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Sam 17 Déc - 21:01

Ce matin là, Adonis s'était levé en retard. La veille, il avait terminé tout ses devoirs pour le lundi, se couchant tard dans la nuit. Finalement, ça n'avait pas été une merveilleuse idée. Il avait voulu tout terminer pour pouvoir passer le week-end tranquillement avec Mathieu et maintenant, il était en retard. Il se hâta d'aller se doucher, piquant la place d'un autre gryffondor qui l'engueula magistralement. Mais peu enclin à se prendre la tête avec un de ses camarades, Adonis l'avait tout simplement royalement ignoré. Lorsqu'il était sorti, il avait reçu un regard noir et un "tu fais chier Adonis". Rien de bien méchant en soit.
Le gryffondor avait dévalé rapidement les escaliers pour aller prendre son petit-déjeuner. La grande salle était pleine de monde, il s'installa près de Maggie non sans avoir jeté un coup d'oeil à la table des vert et argent, essayant de croiser le regard chocolat. Sans succès. Il était bien trop loin et ne voyait pas grand chose.

Adonis stressait adorablement. C'était son premier rendez-vous depuis l'histoire de la volière. Durant le reste de la semaine, il avait croisé cinq ou six fois Mathieu, lui souriant. Mais ils n'avaient pas vraiment eut le temps de se voir. Juste échanger deux ou trois paroles. Ils avaient convenu une sortie à Pré-au-lard pour le week-end. C'était ça qui mettait Adonis dans tout ses états, pas qu'il ne soit jamais sorti avec un de ses "petits-amis" en ville mais là Mathieu l'aimait, il l'aimait, c'était différent. Il se sentait obligé d'être à la hauteur, de ne pas le décevoir. Il engloutit rapidement deux ou trois gâteaux, bu son jus d'orange et son chocolat chaud et remonta aux dortoirs. Il attrapa une cape, son écharpe et un peu d'argent.

Il faisait froid dehors. Un vent glacial s'était levé en quelques jours, refroidissant grandement l'atmosphère. Les élèves se dépêchaient de sortir, surement pressé de rejoindre un endroit chaud à Pré-au-lard. Adonis passa devant Rusard, le saluant d'un petit sourire amicale. Il reçut en échange un grognement primitif et un regard accusateur. Adonis savait pertinemment que Rusard ne l'aimait pas, surtout depuis sa troisième année, où, avec quelques gryffondors, ils avaient repeint son bureau en rose et avaient jeté un sort pour qu'il lui pleuve dessus des petits coeurs rouge pendant plusieurs jours. Ce moment avait été mémorable, même si Adonis avait écopé de plusieurs mois de retenues. Il passa devant le cracmol sans lui accorder un autre regard et partit à la recherche de Mathieu. Lorsqu'il le vit, assis sur un petit muret, son coeur rata un battement. Il était beau, il était parfait, il était à lui. Il prit son courage gryffondoresque à deux mains, se colla un sourire qu'il voulait sur de lui et s'avança vers son petit-ami.

- Bonjour petit serpent. Désolé du retard.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Lestranges
Elève de Serpentard
avatar

◆ Date d'inscription : 08/09/2011
◆ Logement : Le dortoir des Serpentards
◆ Job : Etudiant
Réputation : 1
Age : 28

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette: Bois d'If, 24,5 cm, crin de Licorne
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Sam 17 Déc - 23:27

Il était impatient, et encore le mot était faible. Lui, le Serpentard réputé pour sa discrétion à toute épreuve et sa froideur de marbre, le voilà qu’il trépignait comme un Poufsouffle tout frais. Oh bien sûr ça restait vraiment très discret pour tout le monde étant donné que c’était un vert et argent pur et dur, seulement ça se voyait suffisamment pour que les élèves de sa propre maison le remarque lui et son existence, ce qui était beaucoup plus fâcheux.

Respirant profondément, il se força à se calmer et se détendre pour trouver enfin le sommeil qui le fuyait à cause de son trop plein d’excitation, les bruissements de ses draps faisant grogner d’inconfort les autres compagnons de chambrée parce qu’il ne cessait de se retourner dans son lit en soupirant bruyamment.

Ce fut donc en pensant à son petit ami qu’il réussit enfin à s’endormir, les doigts entremêlés à la chaîne d’Adonis qui ne quittait jamais son cou, même pas pour aller se laver, toujours là à réchauffer la peau de son cou comme si c’était son amoureux qui l’enlaçait de ses bras…

Mais, comme réglé par le chant du coq, voici Mathieu qui se réveilla à l’aube, s’étirant paresseusement avant de sauter prestement dans la douche, se faisant tout beau pour son compagnon pour lui plaire encore plus. Il enfila donc un pantalon en cuir moulant ses fesses mais sans trop lui coller au corps parce qu’il n’aimait pas vraiment cette sensation d’entrave et un pull à col roulé bleu nuit parce qu’ils étaient en hiver et qu’il faisait vraiment très froid en cette saison, surtout pour le Serpentard frileux qu’il était.

Se brossant soigneusement les dents et se coiffant avec minutie, Mathieu finit par quitter la salle de bain, ses camarades toujours endormis (normal pour un samedi matin), et prit la direction de la Grande Salle pour déjeuner, salle qui était littéralement vide : il était 8h du matin alors c’était facile à comprendre. Il était donc encore tôt, malgré les trois heures qu’il avait donc passé à se pomponner, et il mangea dans son coin et en silence, ses pieds bougeant nerveusement alors qu’il regarda l’horloge sans rien dire mais quand 9h sonna, il abandonna et se rendit dans sa chambre pour finir un devoir qu’il n’avait pas eu le temps de boucler avant de dormir, le terminant pile poile quand 10h30 sonna.

- Enfin ! S’exclama-t-il vivement en rangeant ses affaires, attrapant sa cape et son écharpe.

Dévalant les escaliers et présentant son autorisation sans faire attention à l’éternel Rusard, Mathieu se dirigea vivement vers l’entrée de Pré-au-lard et s’assit sur un muret, tapant doucement ses pieds sur la pierre en le guettant.

Il était en retard… Le cœur gros, il commença à se mordiller nerveusement les lèvres en se demandant s’il ne lui aurait pas posé un lapin par hasard lorsque soudain…

- Bonjour petit serpent. Désolé du retard.

… Il était là.

Bondissant sur ses pieds, Mathieu lui sauta dessus et le serra fort dans ses bras en souriant niaisement.

- J’ai cru que tu m’avais oublié… Lui confia-t-il dans le creux de l’oreille avant de lui embrasser le cou, toujours dans ses bras. Tu m’as manqué Adonis… Je t’aime…

Leur première sortie en amoureux commençait bien finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Anderson

avatar

◆ Date d'inscription : 26/10/2011
◆ Logement : Dans une maison rouge et or ~
◆ Job : Aller en cours, c'est déjà bien.
Réputation : 1
Age : 24

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette:
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Dim 18 Déc - 13:02

Adonis ne s'attendait pas du tout à un accueil comme celui-ci. il fut très surpris de recevoir un Mathieu heureux dans les bras lui chuchotant des mots d'amour dans l'oreille. Où était donc passé le vil serpentard ? Pourquoi Adonis tenait-il un adorable Poufsouffle dans les bras ?

- Je ne savais pas que je sortais avec un mignon petit Poufsouffle...

Le gryffondor ébouriffa les cheveux si bien coiffé du serpentard, avec un sourire au coin de lèvres. Il l'embrassa sur la joue et le traîna sur le chemin de Pré-au-lard. Une fine couche de neige avait du tomber durant la nuit, recouvrant les maisons et la route. C'était joli mais Adonis avait déjà les chaussures trempées, et les pieds gelés.

Il ne savait pas trop quoi dire. Un silence s'était installé entre eux, mais pas un silence gênant. Un silence agréable. Ceux que l'on apprécie. Adonis glissa sa main dans celle de Mathieu, et lui sourit joyeusement. Le contact de la paume chaude était agréable, il resserra sa prise. Adonis ne savait pas s'il était totalement amoureux de Mathieu mais il l'aimait. Peut-être pas autant que son premier copain mais au moins, il savait que le vert et argent l'aimait énormément, c'était réconfortant.

- Tu veux faire quoi ? Ça m'est égale. On peut aller où tu veux. Je n'ai rien de spécial à prendre.

Habituellement, Adonis allait boire une bièraubeurre avec des amis aux trois balais, mais là, il ne savait pas si c'était une bonne idée. La plupart des élèves se rejoignaient là-bas, et comme Mathieu n'avait pas tellement envie que tout le monde sache qu'ils sortaient ensemble, c'était une assez mauvaise idée. Ils pouvaient toujours aller au salon de thé, mais le gryffondor trouvait ça horrible. Alors, il ne savait vraiment pas quoi proposer pour se divertir. Ils pouvaient aussi rester dehors, et se promener comme ça, juste tout les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Lestranges
Elève de Serpentard
avatar

◆ Date d'inscription : 08/09/2011
◆ Logement : Le dortoir des Serpentards
◆ Job : Etudiant
Réputation : 1
Age : 28

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette: Bois d'If, 24,5 cm, crin de Licorne
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Dim 18 Déc - 23:09

Comment ça il avait l’impression de sortir avec un « mignon petit Poufsouffle » ?! Bon ok, Mathieu avait un comportement qui y ressemblait vraiment beaucoup mais ce n’était pas une raison pour le rendre concret en le disant à haute voix non ? Si ? Raaahh ! De toute façon ce n’était pas une raison et puis c’est tout ! S’éloignant en le fixant boudeusement, le Serpentard dévia son visage pour ne pas recevoir son bisous et lui tourna le dos pour commencer à marcher sans lui, le laissant lui capturer la main.

Pour tout bon vert et argent qui se respectent, cette trahison clamait la vengeance et Adonis allait vite remarqué que son chéri n’était pas aussi Poufsouffle qu’il avait odieusement osé le dire ! Grommelant tout bas, il regarda autour d’eux en réfléchissant à toute vitesse, façon hamster dans sa roue, avant de trouver ! Qu’est-ce qui pouvait gêner un Gryffondor, ces mecs musclés et très (parfois trop) virils qui, à part le courage et l’honneur, avait autant d’émotion qu’une petite cuillère ? Adonis allait déguster…

Lui souriant d’un air amoureux et aguicheur malgré ses yeux luisants de malice, Mathieu traîna son petit ami dans des tas de boutiques de vêtements, feignant d’avoir des étoiles dans les yeux pour jouer le jeu alors qu’il n’aimait absolument pas du tout ça, avant de lui montrer des vêtements plus hideux les uns que les autres, aux formes improbables et aux couleurs qui piquaient les yeux.

- Que penses-tu de ça mon amour ? Gazouilla-t-il à Adonis en papillonnant autour de lui, un pantalon de cuir rose bonbon et une chemise jaune citron sous un boléro cyan, tortillant ses fesses sous son nez en lui faisant des yeux de chiots abandonné avant de décréter qu’il prenait les vêtements-là.

Une fois l’odieuse tenue payée, il embrassa avec fougue son amour dans le magasin, riant des piaillements outrés de la clientèle et du gargouillis surpris de sa moitié avant de le tirer pour l’emmener droit chez le salon de thé de Madame Piedodu, le regardant avec des yeux dans les cœurs.

- N’est-ce pas romantique mon chéri ? Lui dit-il en le regardant avec des yeux dégoulinants de guimauve en caressant sa main.

Depuis le début de sa vengeance, Mathieu avait parfaitement sentit qu’Adonis était crispé mais ce dernier ne pouvait pas lui refuser cela puisqu’il était amoureux de lui, il ne voudrait pas le blesser…

*J’espère que c’est assez Poufsouffle pour toi, chéri…* Pensa-t-il avec satisfaction tout en continuant de jouer à merveille son rôle d’amoureux – blaireaux {hrp : rapport avec le blason}, comme si c’était son vrai lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Anderson

avatar

◆ Date d'inscription : 26/10/2011
◆ Logement : Dans une maison rouge et or ~
◆ Job : Aller en cours, c'est déjà bien.
Réputation : 1
Age : 24

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette:
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Lun 19 Déc - 10:44

Adonis souleva un sourcil d'incompréhension à la vue du sourire aguicheur de son petit-ami. Cinq minutes avant, il lui tournait le dos, boudant comme un enfant de trois ans. Et là, il remarquait à nouveau sa présence. C'était suspect. Peut-être que le gryffondor n'était pas aussi intelligent et rusé que les serdaigles et les serpentards mais à force de cotoyer les autres maisons et de préparer lui même quelques plans machiavéliques avec ses camarades de chambré, il avait fini par comprendre certains petits trucs. Comme par exemple, ce regard bien trop lumineux et malicieux. Il était certain que le cerveau de Mathieu tournait à toute allure, échafaudant un plan horrible pour l'embêter. Ce qui ne rata pas.

Trainé de magasins en magasins, Adonis n'aimait pas vraiment. C'était fatiguant, c'était chiant et le serpentard n'achetait rien. Il ne faisait qu'essayer des tenues plus horribles les unes que les autres et lui demandait son avis. Franchement, Adonis l'aurait bien laissé en plan, tout seul, s'il n'avait pas un minimum d'éducation.

"Que penses-tu de ça mon amour ?"

Adonis lança un regard blasé à son petit-ami enveloppé dans...des espèces de vêtements hideux. Il ne savait même pas si c'était légal de vendre ce genre de truc, qui pouvait bien acheter ça ? Mathieu lui faisait ses petits yeux de chien battu et se tortillait sous son nez. Non, ça ne marchait plus. Après cinq boutiques, il avait tout de même compris le petit manège, est-ce que le serpentard le prenait vraiment pour un idiot écervelé ? C'était vraiment vexant.

" C'es magnifique. Ça te va très bien, tu devrais l'acheter", fit-il ironique.

Le gryffondor fut surpris de le voir vraiment acheter la tenue, peut-être qu'il aimait ce genre de truc finalement. Ça ne l'étonnerait pas, au point où il en était, plus rien de l'étonnerait venant de sa part. Enfin c'était ce qu'il croyait. Lorsque Mathieu se jeta sur lui pour l'embrasser fougueusement, il ne put retenir un cri de surprise et repoussa son petit-ami. Ils étaient tout de même dans un lieu publique, où des serpentards pouvaient se promener gaiement. Adonis fut tiré par le bras à travers la rue, ne pouvant même pas émettre la moindre remarque. Il faillit s'étrangler en voyant où ils allaient : le salon de Madame Piedodu. Tout, mais pas ça. Cet endroit était immonde, ça débordait de petit ruban, de dentelle, de tasse en porcelaine et l'odeur de tout ces thés était immonde, ça lui donnait envie de vomir.

" N'est ce pas romantique mon chéri ?"

Ça, le salon, les yeux rempli d'étoiles ou la caresse sur la main, Adonis ne savait lequel de ses éléments venait de briser le peu de retenu qu'il avait. Mais malgré tout l'amour qu'il portait au vert et argent, cette comédie s'était beaucoup trop pour lui. Il se leva, posa deux mornilles (hrp: je ne sais pas trop combien coute un thé xD) sur la table et se pencha vers Mathieu.

" C'était marrant un moment, mais là c'est lourd."

Le gryffondor attrapa sa cape et son écharpe et sortit dans la rue. Le vent frais lui fit un bien fou, il passa une main sur son visage et souffla exaspéré. Un type de sa maison passa près de lui, le saluant en souriant. Adonis lui rendit son sourire, accentuant légèrement le côté aguicheur. L'autre garçon rougit et continua son chemin en jetant des petits coups d'oeil à Adonis, appuyé contre la vitre du salon de thé. Ça lui ferait les pieds à Mathieu s'il voyait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Lestranges
Elève de Serpentard
avatar

◆ Date d'inscription : 08/09/2011
◆ Logement : Le dortoir des Serpentards
◆ Job : Etudiant
Réputation : 1
Age : 28

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette: Bois d'If, 24,5 cm, crin de Licorne
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Lun 19 Déc - 19:18

Spoiler:
 

Il s’était trompé sur toute la ligne.

" C'était marrant un moment, mais là c'est lourd."

Posant son menton sur ses mains croisés, coudes sur la table, Mathieu fixa la place vide qu’occupait son homme il y a encore quelques minutes, avant qu’il ne prenne ses affaires pour s’en aller du salon de thé. Avait-il été trop loin ? L’avait-il beaucoup blessé ? En tout cas, il l’avait bien piqué dans son ego et sa patience, sa vengeance avait été une réussite et son côté Serpentard était absolument ravit de la tournure de la situation. Par contre son cœur, lui, était beaucoup moins heureux de ce qui venait de se passer et Mathieu le sentit se serrer dans sa poitrine, il avait envie de pleurer en fait…

Soupirant, il décida d’aller se changer les idées et paya lui aussi les deux mornilles pour le thé avant d’aller dans les toilettes pour hommes, s’habillant des affaires qu’il avait choisit tout à l’heure avant de leur rendre leur couleur originel : pantalon de cuir noir et boléro noir sur une chemise de soie blanche. Une fois correctement habillé, il s’enroula dans une longue écharpe blanche et posa une casquette de laine sur sa tête, enfilant son blouson sans le fermer, puis quitta l’établissement, regardant le sol, mortifié et blessé dans son égo.

- Tu parles d’un rendez-vous amoureux… Tsss Gryffondor et Serpentard, aucune chance que cela marcherait de toute façon… Grommela-il en fermant la porte du salon de thé avant de marcher d’un pas vif dans la rue, sans regarder autour de lui, les mains enfoncés dans ses poches.

Soupirant une nouvelle fois, il regarda les vitrines d’un œil vide, dépité.

- J’ai envie de rentrer… Frissonna-t-il en tapant dans un cailloux avant de sourire quand il s’arrêta chez Zonko. Il sera content de me voir lui au moins.

Ouvrant la porte, il pénétra dans la boutique de farces et attrapes dans une démarche « je suis enfin chez moi », regardant les nouveautés avec curiosité et perplexité.

- Math’ ! S’exclama le vendeur avant de lui ébouriffer les cheveux, faisant tomber sa casquette. Tu es de plus en plus beau dis-moi, tu dois en briser des cœurs, dit-il sur un ton graveleux en lui faisant un clin d’œil pervers.

- Dom, tu sais que j’aime pas quand tu me décoiffes, râla le vert et argent en replaçant tant bien que mal ses mèches avant de lui sourire en rangeant sa casquette puis de lui faire un câlin. Ca fait plaisir de te voir et non je ne brise pas de cœur, tu sais que je suis trop timide pour ça, rajouta-t-il d’un ton gêné, rougissant un peu. Et puis je suis amoureux d’abord…

- Qu’il grandit vite mon petit, renifla Dominique en essuyant une larme imaginaire.

- Raaah ! Arrêtes ça ! Bouda-t-il avant de soupirer. Et puis j’ai surement tout gâché de toute façon… Oublies, alors quoi de nouveau pour toi ? Demanda-t-il en lui souriant gentiment.

Enlevant son blouson et son écharpe, Mathieu dévoila sa tenue et s’assit sur le comptoir en discutant avec lui, heureux de revoir le vendeur mais triste de ne pas passer son temps avec son amour, Adonis…



Dernière édition par Mathieu Lestranges le Mar 20 Déc - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Anderson

avatar

◆ Date d'inscription : 26/10/2011
◆ Logement : Dans une maison rouge et or ~
◆ Job : Aller en cours, c'est déjà bien.
Réputation : 1
Age : 24

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette:
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Mar 20 Déc - 11:39

Mathieu lui passa devant sans le voir, marchant avec une rapidité étonnante, la tête basse. Adonis leva les yeux au ciel et le suivit tout de même, mains dans les poches. Il s'en voulait un peu de l'avoir abandonné comme ça, dans ce salon immonde, sans explications claires. Mais le gryffondor ne supportait vraiment pas l'atmosphère de cette boutique, c'était au dessus de ses limites, cette pièce était étouffante et niaise à souhait. Puis l'attitude du serpentard l'avait légèrement refroidi, il avait compris qu'il était un être machiavélique et sournois. Il était inutile d'en rajouter une couche.

Mathieu s'engouffra chez Zonko's. Adonis tiqua à la façon dont son petit-ami marchait, il semblait beaucoup plus sur de lui, beaucoup plus confiant. Apparemment, le fait qu'il est disparu ne le gênait pas beaucoup. Il allait le rejoindre quand il se fit happé par une horde de gryffondor de septième années. Un déversement de couleurs rouge et or, piaillant des trucs incompréhensible au jeune homme, complètement surexcités lui faisait face. Adonis souffla, exaspéré, prêt à les massacrer chacun leur tour.

" Tu ne devineras jamais ce qu'on a dégoté ! Regarde ça !" lui fit un de ses camarades.

Adonis jeta un coup d'oeil désintéressé à la petite fiole verte, écoutant d'une oreille distraite les explications. C'était apparemment du colorant vert qu'il prévoyait de mettre dans les shampooing des serpentard. L'idée aurait en temps normal amusé Adonis qui se serait empressé de demander plus de détails mais là, son attention était focalisé sur le fond du magasin. Assis sur le comptoir, Mathieu discutait avec un type. Type qui ne revenait pas à Adonis. Il plissa les yeux, de mauvaise humeur. C'était qui lui ?

" On en parlera ce soir." fit-il à l'intention de l'autre gryffon.

Et il s'eclipsa discrètement. D'un pas assuré, il traversa la boutique, fixant son regard sur le vendeur. Il avait compris à la vue du badge qui était cet énergumène qui osait flirter avec SON Mathieu. Mathieu qui n'avait pas l'air de détester ça au vue des sourires rayonnants qu'il balançait à ce satané veracrasse. Une fois arrivée devant le comptoir, Mathieu dos à lui, il sourit hypocritement à l'autre type et lança d'une voix froide.

" Je viens récupérer ce charmant garçon. Il est à moi."

Bon d'accord, Adonis avait une jalousie assez excessif. Un homme jaloux c'est un homme amoureux n'est ce pas ? Ou on pouvait aussi dire qu'il était possessif, un peu comme les enfants à qui ont pique leur jouet, en l'occurrence, le doudou ici, c'était Mathieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Lestranges
Elève de Serpentard
avatar

◆ Date d'inscription : 08/09/2011
◆ Logement : Le dortoir des Serpentards
◆ Job : Etudiant
Réputation : 1
Age : 28

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette: Bois d'If, 24,5 cm, crin de Licorne
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Ven 30 Déc - 20:18

Dominique guettait du coin de l’œil ses clients pour identifier ceux qui poseraient problème ou les voleurs, c’est d’ailleurs ainsi qu’il remarquait un assez beau morceau se diriger vers eux avec détermination, une aura de rage possessive le couvant et l’entourant dans une cape de pseudo-prédateur. Esquissant un sourire carnassier, Dominique fit comme s’il n’avait rien vu et se rapprocha de Mathieu l’air de rien, posant une de ses mains sur ses cuisses en le regardant d’un air charmeur et doux.

- Mat’, qu’est-ce qui s’est passé tout à l’heure ? Demanda-t-il gentiment, le coupant dans son bavardage et le prenant par surprise.

-… Il m’a traité de Poufsouffle et j’ai décidé de lui montrer que j’avais beau être fou amoureux de lui, jamais je ne suis l’une de ses guimauves sur pattes, grommela-t-il en se grattant la nuque avant de soupirer, baissant les yeux. Mais il n’a pas joué le jeu et il est partit, me laissant en plan sans assumer… J’ai tout gâché Dom’ et il va sûrement me quitter : un gryffondor et un serpentard ensemble c’est impossible… Murmura-t-il en tapant le comptoir de ses pieds.

Contrairement au vendeur, Mathieu ne savait pas qu’Adonis était à porter d’oreille et non loin d’eux.

- Tu es un sale gosse gâté, chouchou, finit par lui dire l’autre, tapotant ses genoux en lui souriant. Il va falloir qu’il s’habitue à ton caractère, vous êtes ensemble depuis longtemps ? Demanda-t-il avec curiosité.

- Non mais je l’aime tu sais… Je m’en veux d’avoir tout gâché Dominique… Chuchota-t-il en posant la tête sur l’épaule du vendeur, la mine défaite.

" Je viens récupérer ce charmant garçon. Il est à moi."

- Adonis ! S’exclama le Serpentard en sursautant, manquant de tomber du comptoir. T-tu n’es pas partit ? Bredouilla-t-il en se retournant pour le regarder, blanchissant légèrement.

Oulà, il semblait furieux…

- Tu ferais mieux de t’expliquer avec lui dans la réserve mon chou, vous serez tranquille là-bas, finit par dire le vendeur en lui faisant un clin d’œil, tapotant son épaule avant de les pousser tous deux vers le fond du magasin pour ensuite s’occuper de ses clients.

Regardant les deux autres en se mordillant nerveusement les lèvres, Mathieu finit par agripper timidement la manche d’Adonis pour le tirer vers la réserve, gardant le silence.

- Oh fait Mat’ ! Sexy ta tenue, tu viens dans mon lit quand tu veux, rajouta Dom’ d’une voix perverse.

- Rah ! Tu n’aides pas Dom’ ! Grogna le Serpentard en claquant la porte de la réserve entre eux, s’appuyant contre elle en regardant son petit-ami ou son futur ex-petit-ami, le silence de la pièce pesant sur les épaules de Mathieu.

Il se sentait mal à l’aise et n’avait pas confiance : il le sentait mal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Anderson

avatar

◆ Date d'inscription : 26/10/2011
◆ Logement : Dans une maison rouge et or ~
◆ Job : Aller en cours, c'est déjà bien.
Réputation : 1
Age : 24

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette:
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Lun 2 Jan - 12:24

Spoiler:
 

Non décidément il n'aimait pas ce type. Trop près de Mathieu, trop tactile, trop niais. Trop tout. Adonis fusilla du regard le vendeur, lui faisant amèrement comprendre qu'il n'était pas le bienvenu et que leur histoire ne le concernait en rien ! Mathieu blanchit à sa vue, bredouillant quelques mots.

" Et bien apparemment non, vu que je suis devant toi. Mais je dérange non ?" fit-il froidement.

L'autre veracrasse prit la parole, leur proposant d'aller s'enfermer dans son horrible arrière-boutique. Et puis quoi encore ? Ils n'avaient pas besoin de l'aide de ce guignol. Guignol qui osait appeler Mathieu "mon choux". C'était ridicule. L'homme les poussa vers le fond de la boutique. Adonis le fusilla encore du regard, prêt à l'étriper devant tout le monde. Mais il n'eut pas le temps, se faisant tirer par la manche par un Mathieu mal-à-l'aise. Certes, il y avait de quoi, l'ambiance était tendu et les deux jeunes hommes se regardaient en chien de faïence. Ce vendeur donnait à Adonis une envie profonde de lui écraser sa jolie petite tête contre son comptoir. Envie qui augmenta grandement à l'invitation non dissimulée qu'il lança au vert et argent. Pour qui se prenait-il cet abruti par Merlin !?

" Je ne pense pas que tu sois à la hauteur." lança Adonis.

Piquer la fierté d'un homme ça faisait toujours mal. Le gryffondor sourit méchamment.

" Rah, tu n'aides pas Dom' !"

Ah ça non, il n'aidait pas. Claquant la porte de la petite réserve, Mathieu se tourna vers lui inquiet. Adonis avait l'impression d'être un monstre qui allait le manger en le regardant. C'était limite s'il n'avait pas l'impression que le serpentard allait pleurer. C'était ridicule. Adonis n'allait rien lui faire. Et contre tout attente, le gryffon serra son petit-ami contre lui. Il sourit dans son cou, posant un baiser. Il sentait toujours aussi bon, c'était rassurant.

" C'est qui ce veracrasse ?" murmura-t-il.

Ce n'était pas très subtile comme question et comme début de conversation. Mais il voulait savoir.

" Je ne l'aime pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Lestranges
Elève de Serpentard
avatar

◆ Date d'inscription : 08/09/2011
◆ Logement : Le dortoir des Serpentards
◆ Job : Etudiant
Réputation : 1
Age : 28

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette: Bois d'If, 24,5 cm, crin de Licorne
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Lun 2 Jan - 16:55

Bon en fait il ne semblait pas si en colère que ça et sans vraiment comprendre, il se retrouva enfouit dans les bras de son compagnon. Ouvrant grand les yeux de surprise, Mathieu finit par s’enfouir contre lui, crispant ses doigts sur son dos pour qu’il ne parte pas de nouveau, ne l’abandonne plus. Le Serpentard frissonna quand il le sentit respirer son cou avant de l’embrasser, geignant doucement puisqu’il était très sensible à cet endroit, lui donnant chaud et la chaire de poule quand on commençait à jouer avec.

- Adonis… Souffla-t-il en cachant sa tête dans son cou, se pressant étroitement contre lui.

Sa chaleur, sa présence, ses bras, son parfum… Son homme était là et ne semblait plus en colère contre lui. Ca faisait très Poufsouffle mais il s’en fichait, seul comptait Adonis qui était avec lui maintenant.

" C'est qui ce veracrasse ?" " Je ne l'aime pas."

En l’entendant, Mathieu écarquilla les yeux de surprise avant de se mettre à rire doucement, son corps tressautant entre les bras de son homme sous le fou rire qui le prenait. Ainsi donc le Gryffondor était jaloux ? C’était adorable. Souriant, le Serpentard recula un peu pour l’embrasser tendrement, caressant sa langue de la sienne et griffant gentiment sa nuque.

- Hmmm Dominique est le meilleur ami d’un gars pur-sang que j’ai du être obligé de fréquenter par le passé, par la suite nous sommes restés proches tous les deux, finit-il par lui répondre entre deux baisers papillons sur les lèvres de son compagnon. C'est quelqu'un de bien et d'amusant, je l'apprécie beaucoup, rajouta-t-il en caressant son torse, posant son front contre le sien et les yeux baissés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis Anderson

avatar

◆ Date d'inscription : 26/10/2011
◆ Logement : Dans une maison rouge et or ~
◆ Job : Aller en cours, c'est déjà bien.
Réputation : 1
Age : 24

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette:
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Sam 4 Fév - 15:54

Et en plus, il ricanait. C'était un comble ça. Il se faisait presque tripoter par un parfait inconnu, de surcroit vendeur dans un pu**** de magasin...Adonis était à la limite du scandale. Il était à lui. Rien qu'à lui. Personne d'autre. Et encore moins un veracrasse ! Surement stupide en plus. Non, il n'était pas de mauvaise foi, juste réaliste, nuance.

- Ricane pas bordel ! Ce n'est pas marrant !

Non, il ne boudait pas. Il était juste de mauvaise humeur. Qui ne le serait pas ? Se faire trimbaler de magasins en magasins par une espèce de pile électrique, prendre un thé dans un salon de midinette, supporter la niaiserie d'un serpentard vicieux et enfin, le retrouver en train de flirter avec un horrible vendeur. Franchement, Adonis avait de quoi râler. Même gueuler. Des lèvres douces se posèrent sur les siennes, mettant fin à ses pensées, plus ou moins énervantes.

- Bah moi, je ne l'apprécie pas. T'as pas besoin d'être aussi proche.

Est-ce que lui il faisait des propositions indécentes à ses potes ? Non. Donc voilà. Humeur pourrie, arguments pourris. C'est bien connu.

- Il n'a pas besoin de te...enfin voilà quoi ! La prochaine fois, je le castre. Il pourra devenir chanteur d'opéra comme ça.

Plaisanterie ? Menace ? Adonis n'en savait rien lui-même. Il existe des gens qu'on ne peut pas voir. Les approcher donne de l'urticaire. Il n'aimait pas ce type, point barre. Le gryffondor happa les lèvres de son petit ami et les entraina dans un baiser à la limite de l'indécence. Il était à lui. Ses mains glissèrent dans les cheveux du serpentard, maintenant le visage de son petit-ami. Il trouvait qu'il faisait particulièrement chaud dans ce...cagibi ? Il quitta les lèvres de son vis-à-vis à regret, souhaitant éviter une réaction en chaîne qui les mettrait mal à l'aise. Il ne se voyait vraiment pas ressortir et passer devant ce veracrasse avec une bosse au mauvais endroit. À ça non !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Lestranges
Elève de Serpentard
avatar

◆ Date d'inscription : 08/09/2011
◆ Logement : Le dortoir des Serpentards
◆ Job : Etudiant
Réputation : 1
Age : 28

Profil du parfait Sorcier
Surnom:
Baguette: Bois d'If, 24,5 cm, crin de Licorne
Relations Ship :

MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   Dim 5 Fév - 17:31

Son petit lion semblait excédé, la jalousie et la possessivité lui faisait montrer les cocs et ça plaisait à Mathieu qui voulait en jouer mais pas maintenant : là tout de suite, il voulait profiter de son homme parce qu’il avait vraiment eu peur tout à l’heure. Suçotant doucement sa langue, le Serpentard recula légèrement en mordillant les lèvres de son petit ami, le regarda gentiment en caressant sa joue.

- Calmes-toi voyons, il a fait exprès de dire ça parce qu’il savait que ça allait t’énerver, lui dit-il tranquillement en s’appuyant de nouveau contre la porte. Dominique aime beaucoup provoquer les gens et je dois avouer que ça marche très bien avec toi mon lion, sourit-il en caressant le torse de son copain. Ado, je l’aime bien et il ne se passera jamais rien avec lui d’accord ? Et puis c’est toi que j’aime tu sais, j’suis ptêtre un serpent mais je connais la fidélité, rajouta-t-il en se rapprochant de lui.

C’était tellement bon de le voir aussi jaloux et colérique pour lui que Mathieu se remit à rire, rire qui se transforma en un gémissement de surprise et de plaisir quand il se mit à l’embrasser avec fougue, dominant le baiser en lui volant son souffle. Adonis était exigeant et ne lui laissait pas le choix, et Mathieu subit le baiser avec plaisir, s’accrochant au pull de son petit copain pour en avoir plus, la passion de ce baiser le chauffant comme jamais. Le Serpentard ne put d’ailleurs retenir un grognement de frustration quand le rouge et or rompit le contact, le regardant avec un regard pétillant d’amusement et d’envie alors qu’il glissa ses doigts un peu frais sous ses vêtements pour caresser sa peau douce et chaude.

- Pourquoi t’as arrêté ? Murmura-t-il dans le creux de son cou avant de le mordiller, se collant contre lui en remontant ses mains le long de son torse et de son dos pour savourer le toucher.

Il faisait chaud… Très chaud… Et il était heureux d’être avec lui… Seuls dans la réserve…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu me fais planer ! (PV: Mathieu Lestranges)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» Signature de contrat - Mathieu Roy
» Fais attention à ta vie... {Etoile Bleue - Nuage Froid - Nuage du Zénith}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Echoes Of Hogwarts :: RPG :: Pré-au-lard et Autres :: Pré-au-lard :: Zonko's-
Sauter vers: